" Ô, dis-moi, poète, ce que tu fais. – Je célèbre.
Mais le mortel et le monstrueux,
comment l’endures-tu, l’accueilles-tu ? – Je célèbre.
Mais le sans nom, l’anonyme,
comment, poète, l’invoques-tu cependant ? – Je célèbre.
Où prends-tu le droit d’être vrai
dans tout costume, sous tout masque ? – Je célèbre.
Et comment le silence te connaît-il et la fureur,
ainsi que l’étoile et la tempête ? – Parce que je célèbre. "

 

Rainer Maria Rilke, 1921 

micheltremblayphotographie.com